COMPAGNIE SLOUPY

Théâtre et créations plastiques

Les créations de la Compagnie Sloupy se veulent lumineuses, joyeuses et sincères. Elles défendent un théâtre de la sensibilité et de la relation, un théâtre poétique pour penser et parler avec son cœur.
Elles souhaitent rendre hommage à la beauté de ce qui est simple, grâce à des histoires, des objets, de la musique et beaucoup d’amour.

« Plus le monde sera noir, plus il aura besoin d’être éclairé ».
C.B

Notre univers

Sloupy, petit surnom joyeux pour ne pas oublier que créer, c’est entrer en relation avec l’enfant qui réside en nous, l’écouter, lui laisser la place. Petit nom drôle pour ne pas se priver de rire et ne surtout pas trop se prendre au sérieux.
La compagnie de théâtre Sloupy a été fondée à Grenoble en 2022 à l’initiative de Sloane Kersusan suite à la création de La folle allure d’après le roman de Christian Bobin.
Elle aspire à un théâtre libérateur et tendre qui s’adresse à notre cœur d’enfant quelque soit notre âge.
Elle veut mettre en avant ce qu’il y a de beau et qu’on ne voit parfois plus, ce qui fait sens au plus profond de nous et au-delà des apparences.
Elle cherche à cultiver l’espoir.

Elle s’appuie sur des histoires qui l’inspirent : romans, contes, essais, pièces de théâtre, qui ont souvent un lien avec l’invisible et le merveilleux.
Elle crée des objets scéniques : marionnettes, masques, livre pop up, théâtre d’ombres pour donner forme et matière à l’imaginaire.
Ses marionnettes à taille humaine en déambulation sont une manière de rendre hommage aux personnages du quotidien. Elles font vivre une relation directe et forte aux passant.e.s. dans la rue.
Elle crée des formes facilement transportables pour aller partout où on l’invite et propose des bords de plateau et des ateliers de médiation en lien avec ses créations théâtrales et plastiques.

Nos spectacles

L’équipe

SLOANE KERSUSAN

Comédienne, plasticienne

Elle pratique le jeu théâtral depuis une quinzaine d’années sous de multiples formes : clown, marionnettes, théâtre de l’opprimé, théâtre de rue, lecture à voix haute…dans les compagnies de la région grenobloise : Kolexi, les Fées Rosses, l’Envol et Ru’elles, en Suisse romande avec Beyond et à Amiens avec les Invisibles.
Après un master en arts du spectacle à la faculté de Grenoble en 2009, elle se spécialise dans l’éducation populaire et travaille dans les lycées avec l’association Virus 36 pour lutter contre les discriminations. En parallèle, elle s’investit dans le développement de la scène féministe alternative avec le collectif Dalidark et participe au mouvement du Jana Sanskriti en Inde qui revendique la culture pour tous.
En 2013, elle décide d’approfondir ses compétences d’actrice et intègre la formation Serge Martin à Genève. Elle y travaille avec de nombreux metteurs en scène suisses comme Joan Mompart, Dorian Rossel, Christian Geffroy Schlittler mais aussi avec Denis Guenoun.

En 2016, elle co-écrit avec Charlotte Riondel une pièce sur le masculinisme, Ticket gagnant pour Tacarripat ou l’étrange aventure d’Aelys d’après une commande de l’association Viol Secours et intègre le comité de lecture du théâtre de Poche à Genève.
A son retour en France en 2017, elle travaille à transmettre les outils du théâtre et des arts plastiques en IME, en clinique psychiatrique ou dans les écoles.
Elle est également une voix pour le studio de doublage Montemix à Grenoble et à la bibliothèque braille romande.
Elle se forme à la fabrication de marionnettes avec Natacha Belova, de masques avec Patricia Gatepaille et à la construction de décor avec Christian Blanchard.
Elle adapte le roman de Christian Bobin La folle allure pour la scène en 2020, signe la création des masques et des décors et crée la compagnie Sloupy en 2022.

INGRID BONINI

Comédienne

Artiste franco-brésilienne, elle se forme au département d’art dramatique de Porto Alegre au Brésil de 2008 à 2012. En France, elle obtient un master en arts du spectacle à Grenoble en 2016.
A cette période, elle réalise des stages auprès d’Ariane Mnouchkine du Théâtre du Soleil et avec Luis Torreão de la compagnie Hippocampe.
Ses projets personnels démarrent en 2008 au Brésil par une recherche sur le mime corporel et le théâtre gestuel qu’elle poursuit en France. Ceci l’amène à la création de la compagnie Corps Liés en 2014 avec laquelle elle écrit, joue et met en scène le spectacle Diário en 2018.
Ingrid intègre la compagnie Ineffable Théâtre en 2017 pour la performance Didascalies, de Benjamin Forel.

En 2019 elle commence à travailler dans le spectacle de commedia del arte, Les Irrévérencieux de la Compagnie des Asphodèles, mis en scène par Luca Franchesci.
Ingrid se lance également comme comédienne/ beat-boxeuse pour la création de Jonathan Lobos : Là le feu du Théâtre du Bruit, compagnie qu’elle incorpore en 2021.
En 2022, elle rejoint En compagnie des Pouzouères avec laquelle elle joue les spectacles, Le souffle de la bombe et Menaces en tous genres, écrits et dirigés par David Conrad.
Échassière dans des compagnies d’arts de rue telles Abrac Echa’s et Farandole, Ingrid est aussi enseignante de danses brésiliennes.
En 2023, elle suit une formation de danse flamenco à Grenade, en Espagne pour une période de 3 mois; et intègre avec joie la Compagnie Sloupy pour le spectacle La Folle Allure.

JULIE SERRANO

Comédienne et clowne

Elle approche le travail scénique par le corps et le mouvement et dès sa première année d’étude au Conservatoire Régional de Besançon, elle comprend l’intérêt des disciplines physiques telles que les arts martiaux et la danse pour servir le texte au plateau.
Par la suite, elle se forme au théâtre physique à l’école du Nouveau Colombier (mime et jeu masqué) et à l’Ecole Internationale du Mouvement d’Arturo Bernal (Pédagogie Lecoq) à Madrid.
Passionnée de rencontres et d’aventures humaines, elle aime beaucoup s’investir auprès de compagnies aux pratiques pluridisciplinaires et qui œuvrent pour un théâtre proche du public et à forte dimension sociale.

Tous les étés entre 2015 et 2018, elle part sur les routes avec le collectif du Lezimbar, troupe pour une tournée itinérante dans les villages de la Région Auvergne-Rhône-Alpes.
Entre 2019 et 2021, elle a travaillé avec la Compagnie du Vieil’Art pour la construction d’un spectacle immersif aux pieds des barres d’immeubles de l’agglomération lyonnaise sur la thématique du vivre ensemble. Depuis 2023, elle travaille à Vénissieux, quartier politiques de la ville avec Vovo et compagnie ainsi qu’avec le Théâtre des voisins à Bourgoin-Jailleu dans un projet de territoire impulsé par la fabrique Jaspir.
Elle a rejoint la compagnie Sloupy en 2022 en tant que comédienne remplaçante et intervenante.

PEGGY LAGAY

Musicienne et comédienne

Formée à l’école professionnelle de musiques actuelles Jazz Action à Valence, Peggy Lagay complète sa formation musicale par des études de piano. Elle s’initie à l’accordéon chromatique, aux percussions corporelles, au chant et à la danse. Par ailleurs, elle suit des cours d’art dramatique au Conservatoire de Région de Grenoble et de clown auprès d’Alain Bertrand ainsi que des stages de pratique du jeu théâtral avec la compagnie Renata Scant.
Elle compose et interprète successivement pour les compagnies Les Tournefols, Mais où l’as-tu? ou encore Choses dites avec Muriel Vernet. Elle est comédienne dans le spectacle Las gojatas avec la compagnie 12 pieds s’y poussent.
Elle crée en 2010 avec la violoniste Camille Perret le duo Yelkouan dans lequel elle exerce la fonction de pianiste-chanteuse à caractère clownesque.

Elle travaille également en duo avec Joëlle Lambert en temps qu’arrangeur et interprète de 2011 à 2015 et crée avec Alice Boudière Les Moustatchas, projet humoristique qui détourne des grands succès musicaux.
Parallèlement, elle travaille en tant qu’accompagnatrice piano avec le Gospel Institut, la Grange et compagnie et depuis 2013 avec Piment scène qui promeut la comédie musicale pour les jeunes.
Ses envies de mêler la musique, le théâtre et la danse l’amène à créer avec Patrick Seyer et Sarah Charlier le solo : Si j’étais moi en 2017. Elle est improvisatrice musicale pour l’Impro club de Voiron et développe un projet de karaoké avec la clowne Raphaëlle Jay.
Au sein de la compagnie Sloupy, elle est tour à tour intervenante lors d’ateliers, regard extérieur et directrice d’acteur.

MAUD DESTANNE

Régisseuse lumière et son

Principalement scénographe et constructrice de décors, Maud Destanne se plaît à toucher à tout. Entre des études d’architecture, l’organisation d’évènements artistiques et des chantiers de rénovation de bâtiments, elle devient technicienne du spectacle vivant pour finalement atterrir dans un atelier de fabrication de décors. Elle est notamment formée par Sylvain Lubac sur plusieurs créations de Chantal Morel / ECT; ou encore Francois Gourgues à la Fabrique des petites utopies.
Aujourd’hui elle accompagne, en régie et en scénographie, des compagnies de théâtre et de danse qui manient le corps et la matière avec sensibilité, engagement et joie (Collectivo Terron, Les Fées Rosses, Objet Sensible, Les Belles Oreilles, L’Accord Des On, La Guetteuse, Sloupy, Strates…) Son travail se nourrit d’expérimentations collectives et de matériaux de récupération.

Presse

PAROLES DE SPECTATRICES